Que fait le web dans cette élection?

Pourquoi la thématique du web dans cette élection? Parce qu’il faut bien s’occuper des thématiques importantes. Nous n’allons tout de même pas débattre des impôts, non?

Le web change la donne

Le web est-il la cause ou le symptôme des changements que nous vivons? Est-il à l’origine de ces profondes transformations ou juste un outil? C’est une bonne question pour une dissertation. Quoi qu’il en soit, le web rend quotidiennement concret les changements de société qui s’opèrent devant nos yeux. Aujourd’hui nous organisons notre vie un smartphone à la main. Jusque-là tout le monde est d’accord: organiser sa vie le smartphone à la main a d’évidentes conséquences dans notre rapport aux autres, à l’espace et au temps.

Vous réservez vos vacances au lit en agitant uniquement votre pouce? Vous commandez votre billet de concert le matin-même pendant votre pause café? Vous consultez les heures d’ouvertures des magasins de la ville de Neuchâtel sur Google Maps juste avant de vous rendre en ville? Ces «nouveaux» comportements sont bien connus. Nous organisons nos vies en direct et renonçons de plus en plus à la planification.

D’où ma question: quand vous vous réveillez le samedi matin et qu’il pleut, qu’est-ce que Neuchâtel vous propose? Quand une famille soleuroise passe en voiture dans notre région et qu’elle cherche sur son smartphone des informations sur notre ville, qu’est-ce qu’elle trouve? Soyons clair, cette famille ne s’arrêtera pas pour aller chercher un flyer pendant les heures d’ouverture de l’Office du Tourisme. Elle s’arrêtera seulement si nous la convainquons, si nous lui disons:  «Tu passes dans notre région? Tu as envie de faire une petite pause? En 2 heures tu peux visiter l’essentiel de la vieille ville, aller au château et manger. Gare-toi là et suis-nous!»

3 exemples et j’arrête

Que cela soit pour entreprise ou une ville, il est nécessaire aujourd’hui de remplacer le catalogue imprimé – ou le site web inspiré du catalogue imprimé – par une offre ponctuelle, utile et facile à trouver. Nous ne cherchons pas ce que nous connaissons déjà, mais désirons trouver une information que nous ne connaissons pas.

  • Lundi, c’est le jeûne neuchâtelois. De très nombreux réfugiés économiques iront faire leur shopping ailleurs. Qu’est-ce qui est prévu pour les retenir? Les musées sont ouverts lors de ce jour férié?
  • Quand les cantons voisins ont des jours fériés – et nous pas –, leur communiquons-nous une seule raison de venir à Neuchâtel?
  • Vous avez 1 heure à attendre à la gare de Neuchâtel. Que faites-vous? Pourquoi ne pas proposer un itinéraire découverte via Google Maps qui incite à revenir?

Certains me rétorqueront que ces informations existent par ailleurs. C’est correct, mais elles sont cachées. Et destinées uniquement à ceux qui les connaissent déjà.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *