Quand le Conseil communal parle tourisme et centre-ville

Après les 6 actions phares innovantes et ambitieuses, nous poursuivons notre lecture du Rapport et trouvons dans le chapitre Promotion du rayonnement de la Ville de Neuchâtel et de l’agglomération, volet Tourisme (point 2.4), les 5 points suivants faisant partie de l’objectif de législature:

  • Créer un centre de congrès.
  • Ouvrir une auberge de jeunesse.
  • Encourager et promouvoir d’autres moyens de logements à prix abordables à Neuchâtel et dans les environs.
  • Améliorer le volet tourisme du site internet de la Ville de Neuchâtel.
  • Valoriser l’édicule centrale (kiosque) de la place Pury comme point d’accueil, de promotion et d’orientation du centre-ville

Résultat après 4 ans: rien n’a été réalisé. Avez-vous envie de visiter Neuchâtel après la visite du volet tourisme?  Et que dire de la clarté des intentions? Créer un centre de congrès c’est pour attirer des manifestations d’entreprises d’envergure? Alors pourquoi une auberge de jeunesse? Si ce n’est pas le même public, pourquoi ces 2 points font partie du même objectif? Et promouvoir le tourisme d’une ville, c’est juste améliorer l’onglet tourisme d’un site web? Quelle indigence.

Monopoly Suisse en photo - Place Pury, Neuchâtel

Bref, continuons avec le point 3.3 Renforcement du développement du centre-ville. Des mesures spéciales sont préconisées pour valoriser la zone piétonne.

  • Interdire l’accès à la zone aux véhicules dès 10h avec un système performant.
  • Aménager des zones de livraison aux abords de la zone piétonne.
  • Organiser la livraison des achats jusqu’aux parkings et arrêts de bus place Pury.
  • Étudier le déplacement du tracé de bus hors de la rue du Seyon.
  • Mettre en œuvre par étapes le plan lumière.
  • Investir dans le mobilier urbain et végétaliser la zone piétonne.

Là encore, nous ne nous attarderons pas sur les réalisations, cela ne serait pas élégant. D’ailleurs, l’inquiétant n’est pas tant l’absence de résultats tangibles que le manque d’objectifs précis et mesurables. Investir dans le mobilier urbain, cela veut dire quoi? Investir CHF 100? Des bancs, des lampadaires, des parcs à vélo, des poubelles? Un peu de tout ça si on a le temps? Et si ce flou, sous couvert d’un plan innovant et ambitieux, était le véritable objectif de ce rapport? Blablater, aligner des phrases creuses et attendre. Et c’est de votre ville dont il s’agit.

Une réflexion sur « Quand le Conseil communal parle tourisme et centre-ville »

  1. ….parfaitement en ligne avec toi Cédric! Les années passent avec de belles promesses et avec des réalisations, à travers la ville, pas toujours utiles!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *